lundi 25 octobre 2010

La CDC investit pour une Poste libre

Depuis mars dernier, la Poste est devenue une société anonyme. Cette mutation a permis la conclusion d’un accord d’investissement entre l’Etat et la Caisse des dépôts et consignation mardi 19 octobre dernier. Enjeu ? 2,7 milliards d’euros. La CDC, qui participe à hauteur d’1,5 milliards d'euros, entre au capital du groupe postal, qui est ainsi valorisé à trois milliards d'euros. Cet investissement doit permettre à la Poste de préparer au mieux la libéralisation totale du secteur du courrier prévue le 1er janvier 2011. Toutefois, le projet doit encore être validé par la Commission européenne, qui va s’assurer que cet apport ne contrevient pas aux règles de concurrence

Investir pour améliorer les services

L’augmentation du capital de la SA La Poste devrait permettre au groupe de réaliser un ambitieux plan stratégique pour 2015, qui prévoit la requalification des bureaux de poste, la construction d’un réseau européen pour les colis, la modernisation de la Banque postale et la création d’outils innovants

Compétitivité vs SPU

Dans le cadre de la directive européenne sur le service postal, l’Etat charge aussi la Poste de garantir un service postal universel à savoir des services postaux de qualité déterminée, fournis de manière permanente, en tous points du territoire, à des prix abordables pour tous les utilisateurs. Cela sera possible notamment en maintenant 17 000 points de contact.
Mais ces obligations font peser un véritable risque sur la compétitivité de l’entreprise, d’autant qu’elle sera privée dès 2011 de son monopole sur le courrier de moins de 50 grammes, une situation qui tenait lieu jusqu’ici de compensation.

Pour aller + loin :

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci pour votre commentaire et votre participation à cette conversation. Votre message sera mis en ligne après modération.
Cordialement,
Marc Guidoni