lundi 28 juin 2010

RGPP : au tour de l'administration centrale

Objectif : 3 milliards d'euros d'économies à l'horizon 2013. Après les administrations déconcentrées de l’État, c’est au tour des administrations centrales d’être en première ligne dans le nouveau train de 150 mesures que le gouvernement va annoncer mercredi prochain dans le cadre de la RGPP (Révision générale des politiques publiques).
 
L’effort demandé aux administrations centrales participe à la suppression programmée de 100 000 postes de fonctionnaires.  La réduction des effectifs des administrations centrales de 10 % est au cœur des mesures prévues, très diverses, qui concerneront aussi toutes les dépenses de fonctionnement. : 10 000 voitures de moins, 15 à 20 % de coupes dans les prestations courantes (fournitures, etc.), réduction de 20 % des budgets de communication, réduction du nombre de collaborateurs de cabinets ministériels.
Tous les secteurs sont concernés. Les crédits figurant dans la loi de programmation de la Défense seront diminués "de 3 à 5 milliards d'euros", selon François Baroin. Même le budget de l'Emploi (baisse progressive du nombre de contrats aidés et du taux de subvention, extinction des aides à l'apprentissage) ou l'aide au développement des pays pauvres seront concernés


lu sur lalettredusecteurpublic.fr : Les administrations centrales visées par les nouvelles mesures de la RGPP

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci pour votre commentaire et votre participation à cette conversation. Votre message sera mis en ligne après modération.
Cordialement,
Marc Guidoni