dimanche 6 juin 2010

Les intérêts divergent sur les rythmes scolaires

 Lu dans la presse ...

Les communes et dans une moindre mesure les départements et les régions seraient concernés au premier chef par une modification des rythmes scolaires. Les communes gèrent en effet une large partie des activités parascolaires : cantine, soutien scolaire, équipements sportifs, centres de loisirs… Or, si l'Education nationale allège les journées des écoliers, ceux-ci devront sans doute être davantage pris en charge dans des ateliers de soutien ou des activités culturelles et sportives.

La suite dans "l'allégement des rythmes scolaires se heurte à des intérêts divergents", Les Echos.fr

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci pour votre commentaire et votre participation à cette conversation. Votre message sera mis en ligne après modération.
Cordialement,
Marc Guidoni