jeudi 6 mai 2010

Violence scolaire : tu nous manques Super Nanny...

Quelques jours pour méditer le compte-rendu des états généraux de la sécurité à l’école, et Nicolas Sarkozy lance les mesures phares qui vont permettre de recréer le climat de sérénité nécessaire aux apprentissages dans les établissements scolaires.

La solution de l’internat, autant pour les bons élèves issus des quartiers difficiles qu’il faut retirer de leur environnement pour leur donner une chance de réussir, que pour les éléments perturbateurs, qu’il faut réinsérer à l’école en leur redonnant le goût de l’effort. Bref, pour ces derniers, le ‘devenir élève’ ayant échoué à la maternelle avec des enseignants, on le tente à coup de règle(s) avec des éducateurs de la protection judiciaire de la jeunesse. Mmmmm que du bonheur. C’est super Nanny au lycée...

La suspension des allocs pour les familles des élèves absentéistes se confirme. Elle sera opérationnelle par le transfert de cette compétence du Président du Conseil général vers l’Inspecteur d’académie. Sera-t-il plus efficace que le premier, à qui il fut impossible ces dernières années de lutter contre les départs à Disneyland et au ski hors période de vacances, pour des raisons évidentes de budget familial (chouette, les TGV pour Paris en semaine seront plus calmes !).
L’autonomie de recrutement pour les chefs d’établissement est une mesure spectaculaire. Comment ? Le concours et la liste d’aptitude ne permettraient donc pas de sélectionner de bons enseignants ?
Enfin, un diagnostic de sécurité sera réalisé d’ici juin (c’est pas loin) de manière à mettre en place les mesures indispensables pour rétablir l’ordre. On en frémit déjà.

+ d’infos : Violence scolaire : les propositions de Nicolas Sarkozy (lemonde.fr)
Le discours du Président N. Sarkozy (Éducation nationale)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci pour votre commentaire et votre participation à cette conversation. Votre message sera mis en ligne après modération.
Cordialement,
Marc Guidoni