mercredi 27 janvier 2010

Figures de directeurs

Dans son livre 'Art de diriger - art de vivre', Régis Van Heems propose une galerie de portraits de décideurs. A partir de ses réflexions, j'ai proposé ces quelques figures à des formateurs, pour contribuer à un travail sur la 'personne du directeur'.


-    La sage-femme

Il faut souligner d’abord que l’objet de son intervention existe en toute indépendance d’elle-même. Sa mission est d’être une garante du succès du projet d’un couple : elle prévient, elle facilite l’accouchement et permet au bébé de voir le jour. Le centre de vacances n’est pas son directeur.


-    Le guide de haute montagne

Chacun se représente le ténébreux, mystérieux et silencieux homme des sommets. Preneur de risques en permanence, intervenant dans un milieu hostile, endurant dans l’effort, il est toute humilité : sa réussite importe peu. Ce qui compte, c’est de ramener sain et sauf son client après lui avoir fait réaliser son projet.
C’est pour tout cela qu’on l’écoute quand il parle !

-    Le philosophe

Le maître sait qu’il ne détient pas le savoir. Ce qui le caractérise c’est son aptitude à créer des liens entre différents savoir pour faire émerger sans cesse l’innovation. Il prend en permanence du recul sur les choses et sur les êtres.
Dans le langage courant, sans jamais renier ses convictions, le philosophe recherche un compromis acceptable.

-    Le chef d’orchestre

D’un point de vue technique, son travail consiste à synchroniser, c’est-à-dire mettre en accord et donner le rythme : régler l’équilibre des masses sonores de l’orchestre et rendre cohérente une collectivité symphonique. Et c’est bien plus que cela : il met au service du compositeur toutes les individualités de l’orchestre pour que le public découvre son œuvre.
Comme le directeur a la responsabilité d’imprimer une marque sans dénaturer l’œuvre qui lui est confiée. Et celle de faire sonner chacun au bon moment, tandis que chacun conserve la responsabilité d’émettre le son. Et il ne joue pas, lui.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci pour votre commentaire et votre participation à cette conversation. Votre message sera mis en ligne après modération.
Cordialement,
Marc Guidoni