mercredi 28 mars 2012

Fiscalité : l'impossible égalité (III)

Nous avons quitté nos 10 amis buveurs de bière au moment où, ravis de leur sage répartition du coût de leurs apéritifs, le" bistroquier" leur offre une remise fidélité...

En effet, de derrière le comptoir, le voici qui annonce : « Comme vous êtes de bons clients, dit-il, j'ai décidé de vous faire une remise de 20 euros sur la facture totale. Vous ne paierez désormais vos 10 bières que 80 euros. »

Le groupe d'amis décida de continuer à payer la nouvelle somme de la même façon. Les quatre premiers continuèrent donc à boire gratuitement. Mais comment les six autres allaient-ils répartir les 20 euros de remise de façon équitable ? Dans leurs calculs, ils réalisèrent que 20 euros divisés par 6 faisaient 3.33 euros. Or, s'ils soustrayaient cette somme de leur partage alors le 5ème et le 6ème homme devraient être payés pour boire leur bière. Le tenancier du bar suggéra qu'il serait plus équitable de réduire l'addition de chacun d'un pourcentage du même ordre, il fit donc les calculs lui-même. Ce qui donna :
  • le 5ème homme, comme les quatre premiers, ne paya plus rien
  • le 6ème paya 2 euros au lieu de 3 (33% réduction)
  • le 7ème paya 5 euros au lieu de 7 (28% de réduction)
  • le 8ème paya 9 euros au lieu de 12 (25% de réduction)
  • le 9ème paya 14 euros au lieu de 18 (22% de réduction)
  • le 10ème paya 50 euros au lieu de 59 euros (16% de réduction)
Bref, chacun des six « payants» payait moins qu'avant, les 4 premiers continuèrent à boire gratuitement, rejoints parle 5ème.
(à suivre)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci pour votre commentaire et votre participation à cette conversation. Votre message sera mis en ligne après modération.
Cordialement,
Marc Guidoni