mercredi 24 octobre 2012

Kerviel, Dylan, Cabrel : j'écris ton nom dignité


Là, j’écoute le dernier album de Cabrel. Il y reprend des standards de Bob Dylan. Certains trouveront ça bof, à vrai dire, moi ça m’éclate : ça détend, ça fait voyager, et ça un petit goût de soir d’été. Avec l’hiver qui s’annonce, ça tombe finalement plutôt bien. Parmi les titres, on retrouve une adaptation de « Dignity », ou l’histoire de quelques hommes qui cherchent la dignité.

Et là, au moment même où les premières dépêches concernant la condamnation de Jérôme Kerviel tombent j’entends dans mon casque :
 « Il vendait de l’or à des condamnés, des châteaux forts à des gens paumés, mais surtout il avait vendu en premier sa dignité ». Sacré Francis…

So many roads, so much at stake

So many dead ends, I'm at the edge of the lake
Sometimes I wonder what it's gonna take
To find dignity

Allez, Jérôme, j'espère que ça va aller...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci pour votre commentaire et votre participation à cette conversation. Votre message sera mis en ligne après modération.
Cordialement,
Marc Guidoni